RH et technologie digitale en 2014 .. oui mais ..

Très intéressant article des Echos sur les tendances technologiques en RH pour 2014.

Le journal économique en dégage 6:  E-distribution, E-recrutement, E-communication interne, E-dialogue, E-engagement,  E-intégration

L’auteur de l’article met au centre de son propos la dématérialisation. Selon lui, la fonction RH vit ses dernières heures d’administration centrale consommatrice de papier !

Fiches de paie envoyée par courrier passeront par mail ou par le cloud .. sauf qu’il reste quand même d’importants morceaux de loi qui empêchent ceci sans parler des conséquences de la sauvegarde des données par des entités parfois extérieures à l’entreprise et aux salariés concernés.

Le e-recrutement est aussi vu comme une des tendances RH de 2014 avec Twitter, Linkedin et les entretiens par vidéo.. Oui mais .. uniquement pour des jobs de cadres ou de jeunes Et à condition que le système mis en place pour « répondre » aux sollicitation puisse répondre à une montée en charge.

Il y a plus de 20 ans, s’étaient créées des sociétés qui se proposaient de filtrer les CVs reçus suite à une offre. Maintenant, il faudra le faire pour les CVs reçus via Internet.

La communication interne, domaine que se disputent souvent RH et ‘Comm » subit elle aussi les transformations digitales. Demande d’aide ou de collaboration, brain storming, appel à contribution, informations, etc.. se feront par le réseau .. Oui mais ..  avec une organisation centralisée ou un « centre ». Le risque de débordement et de e-révolution interne est quand même élevé dans certains environnements non ? proposer des sondages, des vidéos, des choses à faire c’est bien mais si personne ne participe, ça ne se retourne pas contre ceux qui ont imaginé ça ?

L’auteur de l’article voit aussi la possibilité de créer des liens dans l’entreprise (à l’image de l’ancien qui aide le jeune ou des multiples projets « mentors »).. oui mais .. cela ne risque-t-il pas de créer une hiérarchie autre que celle qui existe et donc de gêner l’organisation existante ?

Et puis tous ces moyens, si ils sont mis à la disposition des employés, des cadres, avec incitation à leur utilisation, n’est-ce pas aussi une potentielle énorme perte de temps ? Difficile de dire « allez-y » et ensuite de restreindre l’usage ..


Vu sur le Net

Les commentaires sont fermés.