Evolution des salaires

L’Insee a récemment fait paraitre une étude sur les salaires, leur évolution, leurs moyennes.

En 2011, la moyenne du salaire mensuel en équivalent temps plein (EQTP) d’une personne travaillant dans le secteur privé ou dans une entreprise publique était de 2830 euros bruts et de 2130 euros nets.

Le salaire net a augmenté de 2,3 % en euros courants par rapport à 2010, soit une toute petite progression par rapport à l’inflation (qui était de + 2,1 % en 2011).

evolution salaire moyen euro constant

Le salaire net médian en EQTP (notion de moyenne qui partage les salariés en 2 groupes d’effectifs égaux) est de 1712 euros par mois et reste inférieur de 20 % au salaire net moyen et stagne quasiment lui aussi (+ 0,1 % en euros constants).

L’écart de salaire se réduit un peu entre hommes et femmes mais reste supérieur à 19 % (bien qu’en 2011, en euros constants, le salaire moyen progresse pour les femmes (+ 0,6 %) alors qu’il stagne pour les hommes). A noter qu’en 2011, l’emploi féminin tient mieux que l’emploi masculin.

ecart moyen salaires hommes et femmes

Fin 2009, il y eut une amélioration de l’emploi et ce jusqu’à l’été 2011. Après le retournement conjoncturel (qu’on relie généralement à l’aggravation de la crise des dettes souveraines durant l’été 2011à la situation s’est à nouveau détériorée.

Fin 2011, l’emploi est proche de son niveau début 2009 et inférieur à son niveau de fin 2008.

Le secteur de l’intérim a été l’un des plus touchés (alors qu’il est l’un des plus créateurs d’emploi) avec une baisse de 4% en 2011, faisant suite à une baisse de 19% en 2010.

La crise de l’intérim touche beaucoup l’emploi ouvrier (3/4 des emplois intérimaires).

Le travail à temps partiel a légèrement augmenté tandis que les emplois dits « aidés » sont de 745000 en 2011 contre près de 800000 en 2010 dans le secteur marchand.

Logiquement à la suite de la réforme des retraites du gouvernement Fillon Sarkozy, l’emploi des seniors a augmenté, tandis que l’emploi des jeunes (entre 15 et 24 ans) est le plus touché par la crise.

En 2011, le salaire net moyen des ouvriers augmente de 2,1 % en euros constants dans tous les secteurs mais cette hausse de la MOYENNE est la conséquence des pertes d’emplois importantes du secteur industriel et « bâtiment », emplois très peu qualifiés donc très peu payés.
Au 1/1/2011, le Smic Horaire brut fut revalorisé de 1,6% ; au 1/12/2011, le Smic horaire brut fut revalorisé de 2,1%. En euros constants, le Smic horaire baisse de 0,3% en 2011.

Les salaires des cadres ont diminué en 2011 de 1,5% (après une augmentation de 1% en 2010 et une diminution de 1,6% en 2009 et de 0,5% en 2008).

Les salaires moyens des cadres baissent dans tous les secteurs sauf dans les activités financières et d’assurance (+ 0,6 % en euros constants).

En 2011, les 10 % de salariés les moins bien payés ont un salaire net mensuel inférieur à 1170 euros,  en hausse de 0,3 % en euros constants par rapport à 2010.

Les 10 % de salariés les mieux payés ont plus de 3400 euros et les 1 % les mieux rémunérés ont plus de 7 817 euros.

La part des salaires des 1% les plus rémunérés dans la masse salariale totale reste importante et ne baisse pas (conséquence de la baisse des emplois les moins payés qui renforce logiquement le poids des emplois les mieux payés dans toutes les statistiques).

part masse salariale salaire les plus hauts

Voici un tableau qui détaille les salaires moyens et les répartitions par effectifs (source Insee):

salaires moyens repartition effectifs


RH

Les commentaires sont fermés.