CNIL réseaux sociaux et cloud

Au coeur de la problématique RH et Informatique en 2013: les réseaux sociaux, le cloud et l’aspect juridique.

La loi, souvent attachée à un territoire, a de la peine à statuer sur des phénomènes transfrontières et des façons différentes de considérer les données.

On sait ainsi que si dans l’optique européenne, les données sont propriétés des utilisateurs, les données sont propriétés des systèmes qui les hébergent dans une optique anglo-saxonne, ce qui pose des problèmes pour garantir la sécurité des données, notamment vis-à-vis d’autorités étrangères (américaines dans le cas du Patriot-Act)

La CNIL est l’autorité administrative indépendante qui surveille en France les possibles frottements entre les libertés et l’informatique, notamment au niveau des données personnelles et de leur protection. Les autres pays européens ont aussi leur CNIL.

La CNIL dispose d’un pouvoir de contrôle, d’alerte, de conseil et de sanction et elle s’occupe de plus en plus des conséquences de l’utilisation et de la généralisation du cloud et des réseaux sociaux en ce qui concerne la préservation des droits droits individuels.

Une entreprise  mettant en oeuvre un réseau social a des obligations en tant que responsable d’un traitement de données personnelles.

La CNIL a aussi plusieurs fois précisé que les développeurs d’applications sur les réseaux sociaux collectant des données pour leurs propres traitements sont eux aussi des responsables de traitements.

En ce qui concerne le cloud, la CNIL a publié des conseilspratiques pour les entreprises notamment en ce qui concerne la sécurité de l’entreprise et celle des données relatives à des personnes tierces.

+ d’infos sur le site de la CNIL

 


Système d'information

Les commentaires sont fermés.